Do you want to buy antibiotics online without prescription? http://buyantibiotics24h.com/ - This is pharmacy online for you!

Tumeur-cutanee

INFORMATIONS MEDICALES AVANT EXERESE CHIRURGICALE D'UNE
TUMEUR CUTANEE DE LA FACE ET DU COU

Vous êtes porteur d'une tumeur cutanée qui nécessite une exérèse chirurgicale qui a pour but : -- d'en faire une étude histologique complète -- de réparer la perte de substance par une suture directe, une plastie cutanée ou une greffe de peau. Afin que vous soyez clairement informé du déroulement de cette intervention, nous vous demandons de lire attentivement ce document d'information. Votre chirurgien est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. N'oubliez pas de dire à votre chirurgien les traitements que vous prenez régulièrement, et en particulier Aspirine, anticoagulants. N'oubliez pas de signaler si vous avez déjà présenté des manifestations allergiques, en particulier médicamenteuses. Enfin n'oubliez pas d'apporter, lors de l'hospitalisation, les documents médicaux en votre possession : prises de sang, examens radiologiques notamment. GENERALITES
L'ablation de cette tumeur peut être précédée par une biopsie ; celle-ci n'est pas systématique car l'aspect de la tumeur est souvent significatif. Les tumeurs bénignes de la peau sont opérées en passant avec une « marge de sécurité » de l'ordre de 1 mm. Par contre, les tumeurs malignes sont opérées avez des marges de sécurité de 0,5 mm a plus de 1 cm selon les types histologiques. Les traitements par radiothérapie et/ou chimiothérapie sont éventuellement associés Certaines tumeurs malignes peuvent justifier un traitement ganglionnaire associé. REALISATION DE L'INTERVENTION
L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou anesthésie générale. Dans ce dernier cas, il est de la compétence du médecin-anesthésiste-réanimateur, que vous verrez en consultation préalable à l'intervention, de répondre à vos questions relatives à sa spécialité. -- de ces antécédents éventuels -- de la durée probable de l'intervention. De toute façon, les traitements anticoagulants ou antiagrégants plaquettaire (Aspégic, Kardégic, Plavix) auront été arrêtés préalablement. La réparation de la perte de substance est faite dans 80 % des cas dans le même temps opératoire. Dans 20 % des cas (tumeur récidivée ou mal limitée), l'intervention est faite en deux temps avec un intervalle de quelques jours, le temps d'obtenir un résultat histologique correct. Le recouvrement de la perte de substances peut se faire : -- par suture directe avec décollement des berges cutanées, -- par un lambeau de peau prise à proximité dans une région où la peau se trouve en excès, -- par une greffe de peau totale, la peau étant prélevée devant ou derrière l'oreille ou au-dessus de la clavicule, -- par un lambeau pris à distance (région frontale, thoracique.) ou par un lambeau libre suturé avec son artère et sa veine. Un pansement postopératoire est maintenu de quatre à huit jours. RISQUES IMMEDIATS OU PRECOCES
L'hématome postopératoire peut se développer sous le lambeau ou sous la greffe ; il doit être
évacué rapidement pour éviter la nécrose du lambeau ou de la greffe.

La nécrose du lambeau ou de la greffe peut-être une conséquence d'un hématome ou survenir de
façon imprévisible. Elle implique des soins locaux prolongés quelques semaines et, éventuellement,
une nouvelle greffe.

Les sections nerveuses
Les sections des nerfs de la sensibilité sont habituelles et expliquent une anesthésie de plusieurs mois dans le territoire opéré. Les sections des nerfs moteurs sont très rares : c'est en particulier la section nécessaire d'une ou de plusieurs branches du nerf facial à proximité de tumeurs infiltrantes (région frontale par exemple) ; cette section entraîne alors une asymétrie faciale habituellement limitée. Le résultat morphologique est souvent décevant dans l'immédiat : longueur des incisions si un
lambeau a été mis en place, dis colorations de la greffe de peau ; ces résultats s'améliorent
habituellement avec le temps en quelques semaines, mais des reprises opératoires complémentaires
sont possibles dans les six mois.

RISQUES SECONDAIRES OU TARDIFS
Les cicatrices cutanées peuvent devenir ou rester inflammatoires plusieurs mois, justifiant
éventuellement des injections locales de corticoïdes.

Les cicatrices hypertrophiques très volumineuses et évolutives (chéloïdes), sont très rares au
niveau de la face et peuvent justifier des traitements complémentaires parmi lesquels des fils
radioactifs.

Lorsque la cicatrice n'est pas satisfaisante, une reprise sous anesthésie locale est toujours
possible après le sixième mois.

En cas de tumeur maligne, le risque principal est celui d'une récidive locale dans la cicatrice
tumorale, plus rarement des récidives dans les aires ganglionnaires.

Cela justifie une surveillance prolongée, habituellement réalisée par un dermatologue. Mise à jour (date format americain M/J/A)-02/04/2008 08:47:20
Sous l'égide SFORL, Syndicat National des ORL , College ORL & CCF

Source: http://www.orl.nc/wp-content/tumeur-cutanee.pdf

Microsoft word - 020_jolutome1.doc

TÍtulo: Coronariografía no invasiva mediante tomografía computadorizada multidetector Introducción: La coronariografía no invasiva (CNI) mediante tomografía computadorizada multidetector (TCMD) es una técnica compleja en la que se pueden producir múltiples errores que dificulten la obtención de un estudio de calidad diagnóstica. Objetivos: Exponer la sistemática utili

Microsoft word - lastenboek (1-3) - 10-11-2013.doc

Remi Baertlaan (loten 01 tot 07) 8793 Sint-Eloois-Vijve Waregem, 6de Afdeling – Sectie A nrs. 0201C en 0200F4 Wat biedt Albat en Partners meer dan andere bouwfirma’s? Met het uitgebreide en gedetailleerde lastenboek wenst nv Albat en Partners duidelijke informatie te verschaffen aan geïnteresseerden. Hieronder vindt u alvast een korte samenvatting van de sterke punten van dit projec

Copyright © 2010-2014 Medical Pdf Finder